Édito - Addictions par Alain Dervaux, Amiens

Les points forts

  • Le cannabidiol CBD) n’est pas une drogue, n’a pas d’effet psychoactif, mais pourrait avoir des effets psychotropes.
  • Les urgences addictologiques sont étroitement intriquées aux urgences somatiques et aux urgences psychiatriques.
  • La neurotoxicité de l’alcool chez les adolescents est plus importante que l’on ne pensait jusqu’ici,

Les frontières entre addictions et troubles psychiatriques sont de plus en plus perméables. Pour commencer, un symposium tracera un panorama général traitant de la fréquence des associations entre addictions et pathologies psychiatriques (FA10). Encore mal connues, les spécificités du dépistage des addictions et des interventions motivationnelles chez les patients en Psychiatrie mériteraient d’être diffusées largement (FA10B et C). D’autres frontières peuvent être franchies : entre addictions et thérapeutique, comme pour le cannabidiol (S15), entre neurobiologie et politiques de prévention (D11), entre addictions et modèle politique néolibéral (S25)…

 Etonnant

Etonnant : il n’existe pas actuellement de référentiel clinique sur les stratégies diagnostiques et les conduites à tenir chez les patients admis aux urgences des hôpitaux généraux avec une symptomatologie mixte addictologique et psychiatrique. Celles-ci sont fréquemment intriquées, rapidement évolutives, avec des composantes somatiques plus ou moins marquées, donc particulièrement complexes. Un débat qui pose la question des relations entre urgences addictologiques et urgences psychiatriques ouvrira le chantier des parcours de soins coordonnés en addictologie et Psychiatrie (D06).

 Intriguant

Le cannabidiol (CBD), vendu tout à fait légalement dans le commerce, n’est pas classifiée comme drogue, mais comme produit de consommation courante. Contrairement au Δ9-tetrahydrocannabinol (Δ-9-THC), principe actif du cannabis, le CBD, autre cannabinoïde aussi contenu dans le cannabis pourrait avoir des propriétés anti-inflammatoires, anxiolytiques, antipsychotiques, anticonvulsivantes, antiémétiques et antioxydantes. Un symposium fera le point sur les propriétés et l’intérêt du CBD en Addictologie et en Psychiatrie (S15).

Curieux

Curieux : seuls le jeu d’argent pathologique et le trouble du jeu vidéo sont répertoriés comme addictions comportementales dans les classifications internationales. Les addictions comportementales sont de plus en plus pratiquées sur Internet et font l’objet de consensus scientifiques internationaux pour valider le concept et mieux les caractériser. Un symposium fera le point sur la question, notamment autour du trouble du jeu vidéo, des addictions sexuelles et des jeux de hasard et d’argent en ligne (S23).

 Remarquable

L’étude longitudinale européenne multicentriques IMAGEN sur plus de 2000 adolescents inclus en 2011, vise à identifier les facteurs cliniques, cognitifs, génétiques et les traits de personnalité prédictifs des addictions et les relations avec les régions cérébrales impliquées dans la vulnérabilité développementale aux addictions. IMAGEN a utilisé notamment des techniques d’imagerie multimodale permettant de visualiser des variations fonctionnelles et structurales au niveau de la substance grise et de la substance blanche. Cette étude et d’autres ont retrouvé que la consommation d’alcool était non seulement toxique sur le cerveau des adolescents, surtout en grandes quantités, en induisant une atrophie frontale et temporale mais que celle-ci favorisait l’escalade des consommations. Un débat aura lieu sur les politiques de prévention les plus adaptées à mettre en œuvre auprès des adolescents (D11).

 Stupéfiant

La consommation de crack est en augmentation constante en France. Une rencontre avec l’expert fera le point sur les aspects cliniques et thérapeutiques rencontrés chez les consommateurs de crack. Les frontières avec la psychiatrie et les autres spécialités médicales seront explorées, en raison notamment des symptômes psychotiques et des conduites suicidaires fréquement associées, ainsi que les nombreuses complications de l’usage de crack (R13). L’enjeu : réduire les risques et les dommages chez des patients complexes.

Renversant

Aux frontières du philosophique et du politique, un symposium va soulever la question des addictions comme échec d’adaptation au modèle politique néolibéral. Au-delà de « c’est la faute à la société » comme on le disait dans les années soixante-dix et au-delà du modèle étiopathogénique gène-environnement des addictions, une autre dimension, sociétale celle-là, pourrait avoir une influence sur le développement des addictions. Alors, adaptation ou échec d’adaptation ? Le débat risque d’être animé (S25).